Misc

Les meilleurs endroits pour les personnes bipolaires à vivre

Les meilleurs endroits pour les personnes bipolaires à vivre


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Le trouble bipolaire est une affection dans laquelle l'humeur fluctue considérablement entre manie (maximum) et dépression (minimum). Les conditions environnementales peuvent soit exacerber soit atténuer les symptômes de ce trouble. C'est pourquoi certains endroits où vivre sont meilleurs que d'autres. Choisir le meilleur endroit où vivre est une entreprise complexe. Le climat, les soins médicaux, le stress, le sommeil et la couverture médicale sont cinq facteurs à prendre en compte pour décider du lieu de résidence d’une personne bipolaire.

Climat

Certaines personnes bipolaires vivent où les journées ne sont pas ensoleillées, en particulier pendant les longs hivers froids. Cela fait que ceux qui ont reçu un diagnostic de bipolaire restent plus à l'intérieur. Ils deviennent alors déprimés. Cette condition est connue sous le nom de trouble affectif saisonnier. Choisir un climat ensoleillé presque toute l’année est utile pour les personnes bipolaires. L'absence de symptômes de SAD aide les personnes bipolaires à rester sans dépression, stabilisant ainsi leur humeur.

Soins médicaux

Les personnes diagnostiquées bipolaires ont besoin de soins médicaux spécialisés (un psychiatre expérimenté en bipolaire) et de soins psychologiques spécialisés (un psychologue expérimenté avec des patients bipolaires antérieurs). La disponibilité de ces soins médicaux peut être décourageante à certains endroits, alors que dans d'autres, les soins se multiplient. Par exemple, le professeur Peter Frumkin, du comté de North Bend, au Texas, explique qu'il est difficile pour les patients à faible revenu d'obtenir les services dont ils ont besoin dans sa région. Il souligne également les difficultés de transport des personnes âgées pour se rendre aux soins médicaux. Lorsque vous choisissez le meilleur endroit où vivre, assurez-vous que des soins médicaux sont à votre disposition.

Stress

Selon le Dr Bruce S. McEwen, le stress peut déclencher la dépression. Dans cette optique, il est utile de trouver des lieux de vie moins stressants pour la personne bipolaire. Une des sources de stress à prendre en compte est le trajet quotidien entre le domicile et le lieu de travail. Vivre dans la même communauté que votre travail est un moyen de réduire le stress. Trouver une communauté avec votre train de banlieue ou votre bus est une autre possibilité pour réduire le stress.

Dormir

La psychologue Ellen Frank utilise une bonne hygiène de sommeil comme élément de base de la thérapie qu'elle utilise chez les patients bipolaires. Il est essentiel de rechercher des éléments susceptibles de perturber le sommeil de la personne bipolaire afin de trouver le meilleur endroit pour vivre. Voir s'il y a un aéroport militaire ou international dans la communauté. Déterminez s'il y a des rues encombrées avec une circulation dense. Le niveau de criminalité est un autre facteur. Les sirènes retentissant pendant la nuit peuvent affecter votre sommeil.

Couverture médicale

Les prestations médicales pour les personnes âgées et handicapées varient selon les États. Par exemple, Humana Inc. offre les primes les plus basses des États du Montana, du Wyoming et du Nebraska. La Californie et New York ont ​​également des plans peu coûteux. En outre, les prestations pharmaceutiques devraient être comparées. Les médicaments pour le trouble bipolaire peuvent être très coûteux. Certains peuvent coûter plus de 1000 $ par mois. Le patient bipolaire senior ou handicapé doit comparer les produits au moment de choisir un État dans lequel vivre.

Conclusion

Les meilleurs endroits où vivre une personne bipolaire commenceraient par un climat ensoleillé du sud. Pensez ensuite aux endroits où une bonne assistance médicale pourrait être trouvée. Ensuite, le travail et les déplacements seraient délibérés. Après cela, des schémas de bruit susceptibles de dissuader le sommeil seraient pris en compte. Enfin, déterminez quel État offre les meilleurs avantages médicaux.